Suivez-nous sur facebook Contactez-nous
Festival de Lutherie

Au-delà du Temps


Festival /// Concerts

Pierre HAMON

>Mercredi 4 mai / 21h

Caverne du Pont d’Arc

Pierre Hamon

Los Pasos Perdidos, le souffle de l’ancien et du nouveau monde

Soliste flûte

 

Le souffle de l’Ancien et du Nouveau Monde

Hymne au vent en forme de court prélude improvisé sur une flûte préhistorique en os de vautour ( copie de la flûte en os de vautour retrouvée à Isturitz , au pays Basque – 20 000 ans avant J.C.).

Hymne au ciel en forme de danse rituelle improvisée sur une flûte de pan en plûmes de condor .

Creire m’en fach  ,GuirautRiquier, XIII°sècle, Frestel ( flûte de pan médiévale)

In pro ,Istanpitta anonyme, Italie XIV°siècle

Flûte à bec

Lucente Stella  / Saltarello , Codex Rossi et Manuscrit de Londres, Anonyme Italie  XIV° siècle .

Flûte double médiévale

Chominciamento di gioia

Istanpitta, Italie 14e siècle, flûte à bec.

Lai du Chèvrefeuille

Anonyme , France, XIIIème siècle

Flûte et tambour

Ritual 1 / OmaggioKogui (Colombie)

Pierre Hamon (d'après des motifs mélodiques et rythmiques  rituels des amérindiens Wiwa et Kogui de Colombie) ,kuisi ( gaita femelle de Colombie)

Aa, SumakKancakchaska( traditionnel , Hymne au Soleil , collecté fin XIX° siècle à Huanaco, Pérou)  Mama Quena ou Sicu.

El Baile del Inca( traditionnel, collecté            

Crow traditional Song

Flûte traditionnelle Nipmuc( Amérindiens Algonquins).

Improvisations sur divers instruments des civilisations précolombiennes d’Amérique du sud :

Petite Flûte Aztèque

Ocarinas de l’ancienne civilisation du Golfe – Mexique

QuenaChincha( flûte à encoche en céramique de la civilisation Chincha – Pérou )

Flûte triple en forme de serpent ( Mexique – Civilisation du Golfe )

Improvisation aux flûtes de Pan en céramique «  Antara Nazca »

Sur les gammes originales de la Civilisation Nazca ( Pérou 20 avant J.C. / 600 Après J.C.)

Vasessiffleurs  ( civilisationVicus – Pérou 500 avant J.C./ 500 après J.C.)…

 

Invitation à la méditation et au rêve, nous vous proposons un voyage  par le souffle dans l’univers sonore des flûtes des anciennes civilisations de l’humanité : des flûtes doubles médiévales, descendantes directes des flûtes et Aulos de l’Antiquité grecque et romaine aux flûtes doubles et triples des civilisations anciennes du Mexique, de la flûte à 3 trous et tambour des ménestrels médiévaux, ayant survécu dans plusieurs traditions de France et d’Espagne, mais aussi chez plusieurs peuplades amérindiennes du Mexique au Pérou, qu’elles soient en os, en céramique, en roseau ou bambou, en bois ,creusées ( flûte d’amour des indiens des plaines d’Amérique du Nord), ou tournées ( flûtes à bec occidentales ) … pour séduire les vivants  ou communiquer avec les esprits.

«  Soyez avant tout une bête de souffle » disait à sa manière provocante Franz Bruggen lors des classes de maître qu’il donnait à la fin des années 70…ou « un mystique du souffle », comme nous le proposent plusieurs traditions…

 

Ce programme est donc une interrogation sur ce pouvoir originel de la musique générée par ce souffle « primal », qui peut amener à la transe, à la méditation comme à la jubilation, bâti sur ma nécessité à souffler et sur la quête universelle de l’instant présent …

Los pasos perdidos est un hommage au merveilleux roman d’Alejo Carpentier. C’est à la fois un vagabondage , « des pas perdus », grace au souffle primordial, mais aussi une évocation des pistes et chemins musicaux perdus des civilisations anciennes , dont nous n’avons plus que parfois des traces.

 

En Europe,  c’est une tentative d’évocation de l’art trop rarement noté des ménestrels joueurs de flûtes du moyen-âge, car si nos manuscrits sont riches de musiques religieuses et savante des hautes classes de la société, ils témoignent de très peu de la richesse décrite dans les écrits et chroniques médiévaux de la musique instrumentale.

 

En Amérique, les grandes civilisations du passé comme celle des Incas et de leurs prédécesseurs, ou celle des mayas et des Aztèques, nous ont laissés une multitude de flûtes , ocarinas et sifflets qui témoignent de ces sons précolombiens, mais de leurs musiques, nous ne savons presque rien, si ce n’est les quelques traces notées au XVI ème siècle et leurs éventuelles survivances dans les musiques traditionnelles des communautés amérindiennes .

Ce programme est un voyage, onirique mais aussi jubilatoire sur ces traces de notre humanité musicale.

 

 

 

 

 

 


Tous les concerts